Après la nuit passée à Boujdour, nous décidons de partir au petit matin en direction de Dakhla, une grande ville à 350 kilomètres de là.

Nous serons plus à même de trouver de quoi réparer notre tente, peut être même trouver une machine à laver. Nous dormons donc dans un hôtel qui nous surclasse avec une superbe suite parentale et balcon. Nous savourons de bonnes douches chaudes, de l’eau courante pour laver toutes les affaires à la main (car pas de machine à laver à Dakhla) et les faire sécher sur le balcon.
Opération vidage, séchage de la remorque et de la tente, sur un parking à l’entrée de la ville.

(photo du tapis qui nous a été offert par la famille El Ouassali (les premiers marocains qui nous ont hébergé, cf #14))

Antoine confirme que nous avons bien cassé un tube à l’intérieur de la tente. Nous nous mettons donc en quête d’un tube de remplacement.
Et ça tombe bien, on trouve Dakhla pas mal de choses pour bricoler des 4×4 avant le passage de la Mauritanie.
Antoine lance aussi en même temps, la fabrication du cadre en acier pour fixer nos panneaux solaires sur le toit de la voiture. Opération réussie en 24h avec un charmant ferrailleur très pro.

On a aussi fait laver notre attelage… les gars ont mis 2h et des kilos de flottes à tout décrotter… on dirait qu’elle sort de la concession.

Après 3 jours passés à Dakhla, nous sommes prêt a reprendre la route. Nous sommes reposés, secs et avons trouvé le matos pour réparer la tente. Nous décidons de nous poser à la sortie de la ville de bonne heure afin de bricoler la tente pour pouvoir y dormir ce soir…

IMG_6803