Grace aux bons plans partagés entre voyageurs, nous prenons la direction du Cercle de voile à l’autre bout de la ville.

Nous nous vengerons sur de bonnes pizzas pour nous remettre de notre fin de route un peu difficile. La nuit ne sera pas très calme. Louis est toujours HS, les moustiques nous attaquent littéralement si bien qu’en plein milieu de la nuit nous décidons d’installer nos moustiquaires. Nous nous sommes fait avoir comme des débutants, c’est le premier soir où nous voyions des moustiques…. mais ils sont en nombres suffisants… Pendant qu’Antoine bataille pour tout installer dans le noir, Quitterie extermine une quinzaine de moustiques dans la tente…Horreur, pourvu qu’on attrape rien! Heureusement, nous avons commencé notre traitement anti pallu il y a quelques jours… Le petit matin se lève et nous ne sommes pas très frais. Antoine part avec Maxence chercher notre document administratif en centre ville. Je reste avec les petits et prends soin de notre Louis qui est toujours en KO.

Nous repartons victorieux le lendemain matin avec le papier en poche. Nous voilà avec une prolongation de 15 jours pour séjourner dans le pays… Nous roulons plein Est en direction du Mali. Nous découvrirons un coin de paradis chez Olivier avec son campement Terre d’Afrique à côté de Popenguine…. Les photos parlent d’elles mêmes. Nous serions bien restés quelques jours de plus ici… et vous, ça vous tenterait un peu de chaleur au creux de l’hiver ? On donne l’adresse à qui veut!

Le lendemain matin, nous reprenons la route… Malheureusement, nous sommes pressés. Le retard pris au Maroc (à cause de nos pannes, intempéries, attente pour la réception de notre nouvelle pompe a eau) fait que le timing s’est resserré pour honorer les dates de notre visa du Mali. Nous avons donc 15 jours devant nous pour traverser le Sénégal et le Mali avant le 15 décembre, date d’expiration de notre visa… Nous allons donc faire pas mal de route pour les jours à venir. Les régions que nous traversons sont splendides et les paysages à couper le souffle, on se régale !

Après avoir consulté un ami médecin par téléphone, Quitterie décide de mettre Louis sous antibiotique à dose de cheval. Son état ne s’améliore pas malgré tous les soins, il semble avoir perdu beaucoup de poids, il est faible, et je commence à me sentir bien loin de SOS médecin. Heureusement que nous avons de fidèles et bon amis médecins, merci LB pour ta réactivité! En 24h, notre courageux Louis va déjà mieux et toute la famille respire à nouveau. Après 7 jours de grosses diarrhées et de fièvre nous allons peut être réussir à avoir une nuit complète sans réveil. Peine perdu la nuit qui suit, Maxence nous réveille avec une douleur de la nuque et 40 de fièvre…. Outch… le sort s’acharne… au final, après juste une prise de doliprane en pleine nuit le lendemain matin plus aucun symptôme… Bon… je continue parce que sinon ça ne serait pas drôle… Ines nous » démoule » le jour même de charmants oxyures dans les selles… et les deux grands ont des poux…. non mais imaginez un peu le cauchemar ! En fait, rien d’extraordinaire. C’est juste les aventures d’une vie de famille, sur les pistes d’Afrique 😉
Dans ces cas là, on s’accroche avec Antoine comme des jeunes amoureux, on essaye de rire de la situation, on parle beaucoup. Mais oui on le redis, voyager avec de jeunes enfants c’est formidable et il faut seulement un peu d’organisation.