Notre arrivée au Togo nous enchante, nous sommes heureux de découvrir ce nouveau pays si calme et si beau.

Le passage de frontière se fait aisément et nous sommes très très confiant quand à la sécurité de ce nouveau pays que nous découvrons. Les policiers sont sympas et détendus. Nous nous sommes rendus compte que souvent nous pouvons nous faire une idée du pays juste en regardant comment se comporte les policiers et douaniers. Nous arrivons à Dapaong le soir du 2 février 2019.
Nous demandons l’hospitalité à la Paroisse du Bon Pasteur. Nous faisons ainsi la connaissance du père Marc, le curé. Il nous parle un peu de lui et nous raconte son histoire de vocation. Il vient d’une famille de musulmans pratiquants et s’est convertit au catholicisme lorsqu’il était étudiant à la FAC. Simplement, en voyant un prêtre catholique célébrer la messe à la cathédrale de Lomé. A l’annonce de sa conversion auprès de sa famille, il a été rejeté par les siens. Après quelques années de rupture et de souffrance, il a pu renouer le dialogue avec eux et aujourd’hui, il nous dit que les siens acceptent sa conversion mais que leurs relations restent fragiles.
Il nous accueille donc avec joie dans l’immense parc de la paroisse, non loin des salles de catéchisme. Nous participons à la messe du dimanche matin qui est en français à 7h. Nous aurons le droit à l’habituel petit mot de fin de messe où devons nous présenter avec les enfants et parler de notre voyage.

IMG_9069

Ce jour là, en plus des 80 enfants qui nous entourent après la messe, nous faisons la connaissance de 4 soeurs espagnoles en mission sur la paroisse. Elles s’occupent d’un patronage auprès des enfants de la ville, de la gestion et de l’animation d’une bibliothèque. La pus grande bibliothèque du Togo. Nous échangeons avec elles sur leur mission dans cette ville extrêmement pauvre. Ici, les gens vivent avec le strict minimum.

Nous serons invités à venir visiter et lire à la bibliothèque avec les enfants. Ils sont aux anges, il y avait vraiment un gros rayon de lecture pour petits enfants. Nous en profiterons bien.