Direction le village de Banigbé au nord de Porto Novo dans une mission Fidesco.

Nous sommes ennuyés car si nous avons bien eu l’accord du Père Nestor pour venir à la mission, il est actuellement en France et nous n’arrivons pas à joindre la famille de volontaires qui habite sur place. C’est bien dommage d’autant plus que Marie était dans le même lycée que moi. Nous sommes sur la route et nous hésitons vraiment à aller sur Banigbé sans avoir joint Aymeric et Marie. Nous sommes sur le départ et soudain le téléphone sonne… ça y est, Marie vient d’avoir tous nos messages et nous rappelle. «  Allo Marie, c’est Quitterie, te souviens tu de moi ? En fait je suis à Cotonou là et si vous êtes OK, on peut être chez vous dans 1h. Ah oui, j’allais oublier de te dire, on arrive en famille avec nos 3 enfants. »
Enorme! 1h après on s’est sauté au cou… tellement chouette des retrouvailles pareilles.

Nous découvrons donc la mission de Marie et Aymeric. Volontaires pour l’ONG Fidesco, ils ont décidé de tout quitter pour deux ans et de se mettre au service de la mission. Avec leurs 4 garçons (Basile 10 ans, Côme 8 ans, Baudouin 5 ans et Marceau 14 mois) ils habitent donc à Banigbé dans une ferme école où l’on cultive notamment l’Artemisia (la célèbre plante qui permet de prévenir et de lutter contre le paludisme). Ils sont responsables de la gestion de la ferme et de ses travailleurs. Une petite école a été créée aussi au sein de la mission. Les enfants sont ainsi formés dès le plus jeune âge à la culture maraîchère. Marie et Aymeric viennent de monter une cantine pour le bien être de ces petits choux qui arrivaient souvent le ventre vide à l’école. Et ainsi le matin chaque enfant boit sa tisane d’Artémisia… et les enfants ont beaucoup moins de crises de paludisme qu’avant… première victoire.

Nous faisons aussi la connaissance de Madeleine, la petite soeur de Marie, venue pour un stage de 3 mois à la ferme dans le cadre de son cursus universitaire. Nous camperons donc dans le jardin des soeurs à coté de la maison des volontaires. Quelle joie pour nos enfants respectifs de pouvoir jouer ensemble. Il semble que la bande de garçons en avaient tous bien besoin. Inès sera heureuse de pouvoir pouponner le petit Marceau et de jouer à la maman avec lui.

Nous passerons 10 jours merveilleux chez eux. Au menu de Banigbé, un peu de jardinage à la ferme, apprendre à désherber, à arroser, à reconnaitre et nommer les bonnes plantes. Planter des plans d’Artémisia avec l’aide de Vicincia.

Antoine fera un aller-retour sur une journée à Cotonou avec Louis pour récupérer notre visa du Cameroun. Une journée entre père et fils. Une pizza entre garçons, Louis et Antoine rentreront radieux de ce moment de qualité ensemble.

Nous profitons d’avoir des couturières dans le quartier, pour faire coudre nos derniers bout de pagnes. Jupe longue pour Quitterie et avec les chutes une petite jupe en mode Falbala pour Inès. Pantalons long anti-moustiques pour Antoine et moi et avec les chutes, deux shorts pour les garçons et une jupe pour Inès. Le résultat est impeccable presque du premier coup… bravo les mama et merci!


Retrouvez dans notre épisode #7, notre reportage sur la Mission Fidesco de Marie et Aymeric.