A Yaoundé, nous rendons notre monture qui a roulé impeccable et là encore nous devons dire adieux à Xavier et Nora dont nous avons tant profité.

Quelle chance vraiment de pouvoir se lier d’amitié avec de si belles personnes à l’autre bout du monde. Merci encore à vous qui avez su nous ouvrir les portes de votre maison toute grande. Pardon pour le bruit, mais on a bien ris avec vous!

Avant de quitter Yaoundé, nous récupérons nos visas pour le Gabon. Nous obtenons une faveur de l’ambassade qui nous offre 15 jours de plus étant donné que nous n’avons encore aucune idée de quand nous allons récupérer notre voiture et donc de quand nous allons quitter le Cameroun… bref, on est pas encore sortis de l’auberge!

Jamais deux sans trois… nous revoilà dans le bus VIP pour nos 6h de route avec nos 3 furies! Retour à Douala.

Cette fois, nous nous installons dans la maison de Donatien et Agnès qui sont partis en vacances. Nous nous retrouvons enfin seuls pour quelques jours. Nous sommes très heureux de savourer ces instants de vie familiale dans une vraie maison et juste tous les 5. Après ces 3 semaines très entourés cela nous fait du bien à tous.

Mais comme il ne faut pas trop s’enorgueillir d’avoir des bons plans cosi en plein voyage, lorsque nous arrivons chez nos amis, une surprise nous attend. La maison est plongée dans le noir depuis 48h à cause d’un gros orage qui a fait sauter toute l’installation électrique. Nous prendrons donc notre diner chez eux à la bougie… comme d’hab’ en fait 😉 mais dans un vrai salon s’il vous plait !

Antoine retourne chez Bolloré… pour voir comment ils ont travaillé pendant le WE de Pâques… et si les choses s’affinent et avancent. Pour couronner le tout, notre visa du Cameroun expire le 28 avril… le contre la montre continue!

Finalement, tout vient à point de celui qui sait attendre… samedi matin 27 avril, Antoine est sur le port et peut ouvrir avec émotion le container bleu où notre petit foufou nous attend. Soit 1 mois jour pour jour après son départ du port de Lomé.

Voici le résumé de sa matinée au port version BD:

La voiture redémarrera au quart de tour par contre les suspensions ont souffert (remorque attelée pendant 1 mois et les sangles d’arrimages qui ont donné une forte pression).
Bref, un petit tour au garage s’impose avant de reprendre la route pour éliminer les messages d’erreurs et regonfler les suspensions.

Nous profitons du jardin de nos amis pour nettoyer, ranger, vider, trier les affaires trop petites ou trop usées, reclasser un peu différemment… c’est comme un nouveau départ pour nous et nous sommes fous de joie.

Nous refaisons aussi du joint et encore du joint dans notre remorque pour éviter au maximum de prendre l’eau comme au Maroc.
Nous étions en saison sèche depuis le Sénégal mais au Cameroun c’est actuellement la petite saison des pluies.